Quand tous les acteurs regardent dans la même direction, sont tournés vers le même but et mettent en commun énergie et solidarité... Alors tout devient possible.

Une journée de Janvier pas comme les autres pour le comité de direction d’une TPE de la moyenne Vallée de l’Hérault. 4 dirigeants repreneurs d’une entreprise « vieille » de ….30 ans.
Virginie, Bruno, Gabriel et Roland tous salariés de l’entreprise depuis de longues années ont décidé de franchir le cap, pour devenir « patrons ».
Je préfère le mot décideurs ou pourquoi pas managers.

D’ailleurs y a-t-il une différence ? 

Pour moi oui. Et c’est même une grande différence.

Dans l’esprit de beaucoup de personnes intéressées par ce sport, et donc dans mon esprit, école de voile rime avec régate, compétition, performance... Entre autres.

Voilà pour le fond et pour ce qui est de la forme, on assimile souvent la voile à la voile légère, soit des bateaux de petite taille plutôt instables où une condition physique exemplaire est nécessaire. 

Pour qui a pratiqué le dériveur, ou le cata de course, ou maintenant ces folles machines qui « volent » plutôt qu’elles ne voguent, je pense que personne ne me contredira. Réservé à des jeunes ou à des sportifs bien entraînés, ce sport a des exigences.

Que penser de la météo ?

Très instructif de comparer les prévisions météo des différents sites ou plus exactement des différents modèles météo proposés par un même site.

Pour cette journée du 5 Janvier 2019 les prévisions « brutes de lecture » étaient assez contradictoires sur le même site.

Le modèle GFS 27 Kms donnait 26 nds de vent établi, 35 en rafales. WRF 9  le plus pessimiste, donnait 28 nds établi, 38 en rafales. ICON 7 Kms donnait 18 nds établi et 28 en rafales. Tout ça pour la Grande Motte vers 14 h forcissant vers 18 h. Le site dont je vous montre la photo était très largement le plus optimiste avec 10 et 17 nds de NW.

Le coaching est dans l’air du temps, il est à la mode, c’est le moins que l’on puisse dire !

On vous coache pour tout et tout peut être coaché. Votre vie professionnelle évidemment, mais aussi votre vie sportive, votre vie affective, votre vie gustative, votre vie émotionnelle, votre vie ludique, votre vie le jour mais aussi la nuit car on ne rêve comme il faut que quand on est coaché….. Je ne suis pas exhaustif, loin s’en faut.

Le coaching dans les écoles de voile n’est pas une nouveauté. La Fédération Française de Voile avait, si j’ose dire, senti le vent venir, puisqu’il y a plusieurs années de cela, elle avait mis en place le concept de «  Coach Plaisance » Prenez le temps de lire ce descriptif sommaire mais néanmoins précis et instructif.

 

Il est vrai que les gens de mer lâchent souvent la bride à leur imaginaire, ils sombrent volontiers dans une rêverie innocente et puérile et n’ont cure de la crédibilité de leurs récits.

La faute, sûrement, aux longues heures de quart passées sur le pont à surveiller l’hypothétique

danger qui justifierait, enfin, le bien fondé de ces longues insomnies.

La faute aussi, à la lune, aux étoiles,à la voix lactée, à l’horizon, aux vagues ou à la mer d’huile, aux goélands, aux dauphins peut être, à la route de lumière que trace le reflet du soleil dans le désert bleu, aux chants des sirènes…sûrement.